DÉVELOPPEMENT DU CADRE DE PROMOTION ET DE PROTECTION DE L’INSTITUTION FAMILLE

Pour son développement économique et social, le Gouvernement a adopté en 2009, la vision du développement économique à l’horizon 2035 qui ambitionne de faire du Cameroun « un pays émergent, démocratique et unie dans sa diversité ». La stabilité de la cellule familiale paraît donc indispensable. Afin que cette institution puisse pleinement jouer son rôle en tant que moule de reproduction de l’espèce humaine et de transmission des valeurs positives, cette action vise à renforcer les mécanismes légaux et institutionnels de valorisation de l’institution famille au Cameroun, par l’élaboration et l’adoption de la Politique Nationale de la Famille et de son plan opérationnel de mise en œuvre.

INTENSIFICATION DE L’ÉDUCATION À LA VIE MARITALE, FAMILIALE ET COMMUNAUTAIRE ET À LA PROMOTION DE LA PAIX ET COHÉSION SOCIALE

La mise en œuvre de cette action contribuera à renforcer les capacités des familles et des communautés à la promotion de l’harmonie sociale, notamment au sein des couples et familles.

Il est question de renforcer les capacités des familles et des communautés à la promotion de l’harmonie sociale, de la paix et du vivre ensemble nécessaires à la cohésion sociale et à l’harmonie au sein des familles et des couples.

MOBILISATION DES COMMUNAUTÉS POUR L’ADOPTION DES PFE ET LA DEMANDE DE SERVICES DE SANTÉ

Cette action s’inscrit dans le pilier Développement du capital humain et du bien- être de la SND30, en lien avec l’ODD3, et se focalise sur la promotion de la santé et de la nutrition afin de contribuer à améliorer, aux côtés du Ministère de la Santé Publique, les indicateurs liés à la santé de la mère et de l’enfant et aux maladies transmissibles et non transmissibles. Par cette action, le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille entend mobiliser les familles et les communautés pour l’adoption des Pratiques Familiales Essentielles et contribuer à travers la sensibilisation de ses cibles à améliorer la fréquentation des formations sanitaires.

PROMOTION ET PROTECTION DES DROITS DE L’ENFANT

L’objectif de cette action est de contribuer au bien-être holistique de l’enfant. Cela passe par le suivi permanent des activités des structures d’encadrement de la petite enfance (0-3 ans), la promotion de la parentalité positive, la lutte contre les pratiques culturelles néfastes a l’instar des mariages d’enfants, le signalement et le référencement des enfants victimes de violences en vue de leur prise en charge. Cette action vise également la vulgarisation des mesures et mécanismes légaux et institutionnels de promotion et de protection des droits de l’enfant.