LES MISSIONS DU MINISTERE

   1 – Missions dévolues par le texte organique du Ministère

Le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF) est responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre des mesures gouvernementales relatives à la promotion et au respect des droits de la femme et à la protection de la famille.
A ce titre, il est chargé :
> De veiller à l’élimination de toute discrimination à l’égard de la femme ;
> De veiller à l’accroissement des garanties d’égalité à l’égard de la femme dans tous les domaines d’activités ;
> D’étudier et de soumettre au Gouvernement les conditions facilitant l’emploi de la femme dans tous les secteurs d’activités;
> D’étudier et de proposer les stratégies et mesures visant à renforcer la Promotion et la protection de la famille ;
> D’étudier et de proposer les mesures visant à la promotion et à la protection des droits de l’enfant.
II assure la liaison entre le Gouvernement et le Fonds de Développement des Nations Unies pour la Femme (UNIFEM), en liaison avec le Ministère des Relations Extérieures ainsi qu’avec toutes les organisations politiques nationales et internationales de promotion de la femme.
II exerce la tutelle sur les structures de formation féminine, à l’exclusion des établissements relevant des Ministères en charge des questions de l’enseignement.

   2 – Objectifs assignés dans la SND30 au MINPROFF

Le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF) a été créé par Décret N°2011/408 du 9 décembre 2011 portant organisation du Gouvernement. Le Décret N° 2012/638 du 21 décembre 2012 en précise l’organisation. Les priorités nationales, définies par le Gouvernement, sont contenues dans la Vision du Développement du Cameroun à l’horizon 2035 et opérationnalisées dans la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30). Avec la SND30, le Cameroun « ambitionne de procéder à la transformation structurelle de son économie en opérant des changements fondamentaux dans les structures économiques et sociales afin de favoriser un développement endogène, inclusif tout en préservant les chances des générations futures ».

Afin d’atteindre le stade de nouveau pays industrialisé, la SND30 s’est fixée comme objectif, dans le cadre du développement du capital humain et du bien-être, pilier principal dans lequel s’inscrit une grande partie de l’action du MINPROFF, l’objectif d’« améliorer les conditions de vie des populations et leur accès aux services sociaux de base en assurant une réduction significative de la pauvreté et du sous-emploi ». Eu égard au rôle que jouent la femme et la famille dans les activités agropastorales et aux conséquences des changements climatiques sur les moyens de subsistance des groupes vulnérables, principalement les petites agricultrices, le MINPROFF est également interpellé dans l’atteinte de l’objectif de « renforcer les mesures d’adaptation et d’atténuation des effets des changements climatiques et la gestion environnementale pour garantir une croissance économique et un développement social durable et inclusif ».

La contribution du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille à la programmation triennale du développement du Cameroun s’inspire des deux (02) documents stratégiques sus cités. Elle met l’accent prioritairement sur la nécessité de promouvoir « une femme au rôle social renforcé et économiquement autonome ; une famille stable et harmonieuse », en vue de « permettre aux populations de satisfaire leurs besoins essentiels, de jouir de leurs droits fondamentaux et d’assumer leurs devoirs ».

Les actions du MINPROFF s’inscrivent donc dans le cadre du développement humain, notamment en matière : (i) de prévention et protection sociales ; (ii) de solidarité nationale et justice sociale ; (iii) d’éducation sociale et familiale ; (iv) d’emploi et formation professionnelle ; (v)de renforcement des cadres juridique, institutionnel et des capacités. En cohérence avec ces orientations, le MINPROFF a focalisé sa contribution au développement du pays sur quatre (04) programmes dont trois (03) techniques et un (01) support. Il s’agit de :

  • Promotion Sociale de la femme et du genre ;
  • Autonomisation économique des femmes ;
  • Développement de la famille et protection des droits de l’enfant ;
  • Appui institutionnel et Gouvernance.